VDA et le Projet de Déchetterie de la CCLD

VALLEE D’AIGUES NATURE

Association loi de 1901

Fondcombe, Route de Grambois - 84 240 LA TOUR D’AIGUES.

Tel : 06 07 39 28 07 -  vdanature@yahoo.fr

Numéro d’enregistrement à la Préfecture :  W841001154 – SIREN : 528 333 107 00019

 


En raison du manque de communication de la CCLD sur le sujet, nous voulons informer les habitants de Vallée D’Aigues sur ce qui les attend en matière de traitement des déchets et sur les actions que nous menons pour éviter tous les désagréments attendus.


Nous sommes une Association de protection de l’environnement. Nous regroupons actuellement près de 200 adhérents issus des différentes communes qui constituent la Communauté de Communes Luberon Durance (CCLD) et nous enregistrons de nouvelles adhésions chaque jour.

Nos actions sont associées à celles de d’autres associations : Agir santé Environnement (ASE) et Aubions nature (AN), (agréée par la préfecture pour la protection de l’environnement), Luberon Nature, et AGIL.


Nous avons été informés (le 24 Août 2010) du projet de la Communauté de Communes de Lubéron Durance (CCLD) du projet de construction d'une " Déchetterie" sur la Route de Grambois (RD956), sur un terrain agricole de 2.2hectares (non constructible et partiellement inondable) situé à proximité immédiate d’une quarantaine de maisons.

Elle consiste en la réalisation d’un centre d’apport volontaire de déchets, la construction de garages communautaires et un quai de transit avec un bassin de rétention et une fosse de vidange.

 

En résumé tous les déchets (poubelles et déchetterie) vont être collectés à LA TOUR d’AIGUES.


   EN AVEZ-VOUS ENTENDU PARLER ?  AVEZ-VOUS ETE CONSULTES ?

 

 Il est  surprenant  que les riverains et les Tourains n’aient été ni informés ni consultés.

Comment une opération aussi importante que l'achat d'un terrain a-t-elle pu se faire sans information préalable du public ?

Pourtant un dossier a été déposé en préfecture où il est en cours d’instruction. Le projet est donc bien lancé.
Jusqu’à présent le traitement est fait par la Déchetterie de Pertuis qui est équipée pour 70000 usagers.

 

 

 LES IMPACTS NEGATIFS du projet de construction de la Déchetterie de la CCLD :

 Ce centre de tri est destiné à la communauté des communes du Lubéron (14 communes, dont celle de LA TOUR D'AIGUES bien sur, soit près de 17 000 habitants).

En avons-nous les moyens ? Quels sont les impacts futurs de ces dépenses sur les impôts locaux ?

Pourquoi ce projet n’est il pas situé sur un emplacement inhabité, loin de la rivière et des nappes phréatiques et présentant toutes les garanties de sécurité pour les personnes et l’environnement ?

Destinée aux particuliers et professionnels de la CCLD dont les camions et voitures viendront chaque jour (surtout le week-end) déverser leur tonnes de matériel, de métal, d'acier, de papier et de plastiques, appareils électroménager, pour que d'autres camions (d’une taille très importante ceux la) viennent les chercher et les emmènent à Pertuis ou ailleurs plus au sud de Pertuis afin de retraitement.

Il est en outre prévu que cette déchetterie collectera et transférera les déchets ménagers (poubelles) des habitants de la CCLD.

Le va et vient des camions et des engins de travaux du site entraîneront une pollution sonore dont souffriront l'ensemble des riverains en plus d'une pollution olfactive sans parler des pollutions toxiques (solvants, produits chimiques,....) ou encore des pollutions naturelles (bactéries, ect...)

Le projet de déchetterie est localisé au bord de l'EZE sur une terre agricole inondable sur 25 % de sa surface. Tôt ou tard le site polluera la rivière au cours d'une inondation (elles ne sont pas rares). Il polluera également la nappe phréatique existante (eau potable pour les habitants qui n’ont pas l’eau de la Ville).

Enfin, et probablement le plus dangereux, le site pourra être à l’origine directe ou indirecte d’un incendie créé par la déchetterie ou par le vent qui transportera les déchets légers tout autour du site. C’est de cet endroit exactement que s’est propagé en 1991, l’incendie qui a tout ravagé jusqu’à Mirabeau.

Le projet se situe dans une petite vallée où il y a toujours du vent (importantes brises chaque jour en plus des coups de mistral et des coups de vent d'est), il y aura prolifération de papier, déchets légers, polystyrène, etc...

Le projet n'est pas sur un terrain encaissé (plus bas que les terrains voisins) mais il surplombe les terrains alentours cela amplifie les risques potentiels.

Le va et vient des camions sera considérablement nuisible pour le village de la Tour d'Aigues car les camions venant prendre les déchets organiques ou métaux sur la route de Grambois devront passer par le centre du village pour aller à Pertuis et plus au sud pour le retraitement. Nous savons tous que le village de la Tour d'Aigues est déjà saturé par la circulation. Il faut noter que les camions passeront à proximité immédiate d’une crèche, de deux écoles et deux collèges ainsi que deux centres sportifs pour enfants. Que feront les enfants de la commune qui vont à l’école ou à leur club sportif à pieds ou en vélo ???



IL EXISTE D’AUTRES SOLUTIONS :

 

Nous ne sommes pas opposés à ce type d'infrastructure, mais à sa localisation.

Mais il convient de ne pas oublier quelques principes essentiels :

Ne peut on trouver sur le territoire de la CCLD de lieu plus adapté, loin des habitations et présentant moins de risques de nuisances ?

Sinon, pourquoi ne pas accepter la proposition de la mairie de Pertuis ?

La déchetterie de PERTUIS pilotée par la CPA (Communauté du Pays d’Aix) propose à la CCLD de moderniser les installations, de les agrandir pour pouvoir accueillir plus confortablement, plus efficacement et « ad vitam » la CCLD.

Une facturation à prix coûtant serait alors demandée à la CCLD.

Nous aimerions ici attirer  l’attention sur les mérites d’une telle proposition :

  1.  Plus de déchetterie sur le territoire très campagnard, pittoresque et touristique de la CCLD,
  2. Aucun risque à gérer par la CCLD.
  3. Maintien de nos impôts à un niveau raisonnable.
  4. Moins de nuisance (pollution, trafic routier, traversée du village par les camions...).
  5. Proximité Immédiate des habitants de la CCLD avec l'utilisation des déchetteries mobiles.

 Nous proposons en outre à la CCLD d’étudier la mise en place de déchetterie mobile (grand camion qui va de village en village collecter les déchets des administrés). Cette idée a le mérite de réduire fortement les coûts d’investissement, elle est créatrice de plus d’emplois, elle réduit à zéro les risques de vol et de développement de la petite délinquance. Elle permet enfin une collecte plus efficace des déchets parce qu’elle garantie une plus grande proximité.

 

NOS ACTIONS :

 

Nous agissons auprès des pouvoirs publics et des médias pour un retour à une vision plus raisonnable du sujet.

Nous avons besoin de votre soutien et vous accueillerons avec plaisir dans notre Association qui s’engage d’abord contre ce projet mais  aussi contre tout projet inutile ou nuisible  imposés sans concertation préalable - de la CCLD et des Mairies de la CCLD.

 





-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’avocat de la CCLD nous enjoint de publier , sous peine de poursuites, une réponse en conformité avec la loi du 21 juin 2004. Nous publions donc la copie du texte suivant qui nous a été transmis et que nous nous permettrons de commenter dans le prochain édito VDA Nature.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les élus démentent catégoriquement avoir été invités ou même informés de réunions de votre association au cours desquelles ils auraient pu faire valoir leur point de vue.

Vous insinuez que la contrainte ne serait pas réelle, les investissements inutiles, sans lien avec l'amélioration du cadre de vie.

La CCLD souligne que la contrainte est bien réelle et provient du plan départemental d'élimination des déchets qui indique la nécessité d'une 3ème déchetterie sur le territoire. Le projet a bien pour objectif de lutter contre les décharges sauvages et d'apporter un service de proximité à tous ceux qui vivent et travaillent sur ce territoire.

Vous revendiquez un accord avec la CPA et la PERTUIS. La déchetterie du PERTUIS date de 1992, est dimensionnée pour 28.000 habitants et 1650 tonnes de déchets, or elle reçoit les déchets de 36.000 habitants et 8000 tonnes. En outre, la norme concernant le nombre de bennes de tri (3 au lieu de 1) ne peut être respectée sur ce site.

Vous préconisez l'emploi de composteur dans les villages. Les composteurs ne permettent de récupérer que les déchets putrescibles et pas les T.V, pneus, gravats etc.

Vos "experts" dont les noms et documents ne sont pas fournis auraient évalué à plus de 4M€ le budget. La CCLD dans le cadre de son évaluation préalable l'a fixé à 2M €ht.

Contrairement à ce que vous indiquez le site n'est pas particulièrement exposé aux incendies et est situé en risque incendie "aléa nul" au PDPFCI.

Seuls 2.200m2 environ sont exposés au risque inondation sur les 22.410m2 du site.

La route, RD 956, n'est pas classée en voie à grande circulation (il faudrait un décret pour cela)et le CG84, propriétaire, a entrepris son redimensionnement.

Vous estimez le projet de "nouveau bâtiment luxueux et ostentatoire". La CCLD souligne qu'actuellement elle loue une villa dans laquelle 3 agents doivent travailler dans la salle à manger, deux dans un bungalow loué en sus et 2 autres dans la salle de réunions.

Vous demandez, sans les citer, s'il est bien utile de s'engager sur les autres projets. Les autres projets à ce jour sont, une crèche à VILLELAURE et une maison des jeunes prévue pour accueillir la CAF, le centre médico-social, la mission locale et un point info jeunesse.

Vous insinuez que des membres du bureau de la CCLD seraient hostiles à certains projets.

Pour la déchetterie, les décisions ont été prises à l'unanimité des représentants élus pas les communes.

Vous indiquez encore la CCLD vous traiterait par le plus grand mépris et ne vous associerait pas aux débats. Nous vous rappelons que nous avons répondu à l'intégralité des 20 courriers reçus, que sur ces 20 courriers, 6 présentaient une demande de rendez-vous qui a systématiquement été honorée.

La CCLD est ouverte l'organisation de tout rendez-vous d'informations sur la déchetterie et les autres projets et peut être jointe aux coordonnées suivantes :

Communauté de Communes Luberon Durance

Chemin de l'Ourgouse

Quartier Péliboux

84240 La Tour d'Aigues

04.90.07.48.12 - Fax 04.90.07.53.52 (email : service_déchets@ccld.fr)

Vous affirmez que certains projet ne respectent pas les règles. Nous vous demandons de supprimer cette affirmation qui n'est d'ailleurs appuyée d'aucune explication.

Les élus rappellent qu'à l'instar de vos adhérents, ils sont eux-aussi de "bonne foi, honnêtes", et prennent souvent sur leur temps libre.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


























ĉ
valle d'aigues nature vdanature,
1 févr. 2011 à 13:46
Comments