Edito du Président MAI 2012



  Route de Grambois - Terrain du projet de la déchetterie (pylones entreposés par la Mairie de la Tour d'Aigues depuis Janvier 2012)


Mes Chers Amis,

       

Les élections présidentielles sont terminées. Nous allons maintenant pouvoir reprendre notre combat. 

Notre association est en effet apolitique et elle regroupe en son sein comme dans son comité de direction des personnes de tous bords.     

Notre volonté d’extrême transparence nous a même fait inviter lors des réunions du comité de direction de notre association toute personne qui souhaitait faire valoir son point de vue. Nous sommes également allés à la rencontre de toutes les Associations, Elu ou individu qui nous posait des questions ou qui remettait en cause le bienfondé de notre action. Nous avons ainsi toujours démontré dans les faits que nous ne nous engageons pas politiquement.

Les prochaines échéances électorales vont être néanmoins très importantes pour VDA Nature car ce sont nos élus qui, réunis au sein de la CCLD prennent les décisions qui impactent ensuite la vie de l'ensemble des habitants de la CCLD.

Ce sont ces mêmes élus qui décident de réaliser une déchetterie, nous disent qu'ils sont contraints de le faire, nous imposent des investissements inutiles et utilisent la CCLD comme un véhicule politique permettant d'asseoir leur pouvoir et la pérennité de leur mandat plutôt que comme un regroupement de communes visant à améliorer le cadre de vie, la qualité de la vie dans notre belle région. Le fait que certains d'entre eux aient décidé de ne plus siéger à la CCLD ne les dédouanent pas (Grambois, Beaumont, etc...). Le fait de ne plus siéger ne signifie pas qu'ils s'opposent au projet.

Ainsi, il nous semble important que si un Maire s’oppose à tel ou tel projet, qu’il en fasse état directement, qu’il s’oppose clairement.


 Alors permettez-moi maintenant de poser ces quelques questions :


 - A- t-on véritablement besoin d'une déchetterie coûteuse (évaluée par nos Expert à plus de 4 M €), située au beau milieu d'un site touristique réputé exposé aux incendies et inondations, au bord d'une route à grand passage elle-même dangereuse ?

 - Ne doit-on pas plutôt chercher à trouver un accord pérenne avec la CPA et PERTUIS ? La solution d'une déchetterie principale à PERTUIS et de composteurs dans les villages bien moins coûteuse, plus efficace doit être examinée avec soin.

Ces solutions alternatives tout aussi efficaces doivent être privilégiées surtout en tant de crise.

- A-t-on besoin pour la CCLD d'un nouveau bâtiment luxueux et ostentatoire de 860m2 situé sur le plateau du Revol (évalué par nos Experts selon les plans et maquettes récemment publiés par la CCLD à bien plus de 2 M€) ?

- A-t-on besoin en outre des autres projets dans lesquels la CCLD s'engage avec la plus grande précipitation négligeant les remarques des membres de son bureau ?

 

Réfléchissez au débat autour de la fusion, préconisée par le préfet, de la CCLD avec la CPA. Ce rapprochement est objectivement facteur d'avenir pour la jeunesse et pour l’emploi, il promet un réel développement maîtrisé et surtout il rattache la CCLD à un bien plus grand ensemble où les petits calculs politiques locaux n'auront plus cours.


Prenez position et mesurez les incidences de votre décision.

C'est ce qui me fait vous dire que les prochaines élections (législatives puis municipales) vont être très importantes. La pression que nous mettrons sur nos élus les forcera à changer de comportement et à se préoccuper de nous, de nos communes, de nos enfants, de notre sécurité plutôt que de calculs politiques individuels. S'ils ne changent pas, nous aurons pour responsabilité de faire émerger de nouveaux dirigeants qui seront plus à l’écoute des citoyens.

Il n'est pas possible que le regroupement de plus de 2000 personnes de notre territoire contre ce projet ne soit pas entendu. Il est insupportable que des personnes de bonne foi, honnêtes et prenant sur leur temps libre et leurs ressources pour se faire entendre soient méprisées. Il est plus que grand temps que cela change. Et le changement se joue toujours dans les urnes comme nous avons tous pu le constater lors des dernières élections quelque soit notre conviction politique.

Je vous informe que loin d'associer notre Association et les Associations qui nous soutiennent au débat, la CCLD vient d'engager le concours d'architecture qui est la première pierre à l'édifice de la construction de la déchetterie nous traitant par la même occasion par le plus grand mépris. Nos multiples demandes de rendez-vous auprès de Monsieur Jean-François LOVISOLO, Maire de la Tour d'Aigues mais aussi de Monsieur Paul FABRE, Président de la CCLD sont restées lettre morte. Nos élus ne nous représentent pas, ils ne nous écoutent pas, ils ne nous considèrent même pas comme des citoyens qui ont droit à la parole et qui doivent être respectés et reconnus.

Je vous demande de manifester votre mécontentement auprès de tous les responsables, tous les élus que vous croiserez. N'oubliez pas que les Mairies et la CCLD comptent beaucoup sur l'usure de notre motivation et sur le fait que nous finirons par baisser les bras. Nous allons continuer à nous battre pour faire respecter nos droits de citoyens à l’expression.

 

VDA NATURE ne se résignera pas à fermer les yeux sur les projets qui lui paraissent absurdes.


Nous allons de nouveau distribuer des documents et aller à la rencontre des habitants de toutes les communes de la CCLD. Nous allons de nouveau alerter les élus.

Si la  CCLD persiste à faire la sourde oreille et refuse de nous répondre, nous allons saisir un certain nombre de juridiction pour nous faire entendre.

Nous ne laisserons rien passer. Certains projets ne respectent pas les règles et nous en ferons état.

        Enfin nous sommes tout à fait déterminés à aller aussi loin que nécessaire pour obtenir l'abandon du projet de déchetterie. Contrairement         à ce que déclare Mme. Frédérique LOVISOLO (Directrice de la CCLD) lors des réunions plénières de la CCLD, en droit public, les référés            sont suspensifs c'est facilement vérifiable. Nous en userons pour obtenir l'arrêt du projet jusqu'au jugement.

Enfin je voulais remercier tous ceux qui nous apportent leur soutien, remercier tous ceux qui ont renouvelé leur adhésion à VDA NATURE et remercier aussi ceux qui nous rejoignent.

Nous sommes maintenant plus de 200, nous avons une liste d'adresses de sympathisants supérieure à 1 000, vous êtes de plus en plus nombreux à rejoindre notre combat.

Nos élus seraient avisés d'en prendre connaissance et d'en tenir compte...


A très bientôt.

Hervé JASPARD

Président

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’avocat de la CCLD nous enjoint de publier , sous peine de poursuites, une réponse en conformité avec la loi du 21 juin 2004. Nous publions donc la copie du texte suivant qui nous a été transmis et que nous nous permettrons de commenter dans le prochain édito VDA Nature.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les élus démentent catégoriquement avoir été invités ou même informés de réunions de votre association au cours desquelles ils auraient pu faire valoir leur point de vue.

Vous insinuez que la contrainte ne serait pas réelle, les investissements inutiles, sans lien avec l'amélioration du cadre de vie.

La CCLD souligne que la contrainte est bien réelle et provient du plan départemental d'élimination des déchets qui indique la nécessité d'une 3ème déchetterie sur le territoire. Le projet a bien pour objectif de lutter contre les décharges sauvages et d'apporter un service de proximité à tous ceux qui vivent et travaillent sur ce territoire.

Vous revendiquez un accord avec la CPA et la PERTUIS. La déchetterie du PERTUIS date de 1992, est dimensionnée pour 28.000 habitants et 1650 tonnes de déchets, or elle reçoit les déchets de 36.000 habitants et 8000 tonnes. En outre, la norme concernant le nombre de bennes de tri (3 au lieu de 1) ne peut être respectée sur ce site.

Vous préconisez l'emploi de composteur dans les villages. Les composteurs ne permettent de récupérer que les déchets putrescibles et pas les T.V, pneus, gravats etc.

Vos "experts" dont les noms et documents ne sont pas fournis auraient évalué à plus de 4M€ le budget. La CCLD dans le cadre de son évaluation préalable l'a fixé à 2M €ht.

Contrairement à ce que vous indiquez le site n'est pas particulièrement exposé aux incendies et est situé en risque incendie "aléa nul" au PDPFCI.

Seuls 2.200m2 environ sont exposés au risque inondation sur les 22.410m2 du site.

La route, RD 956, n'est pas classée en voie à grande circulation (il faudrait un décret pour cela)et le CG84, propriétaire, a entrepris son redimensionnement.

Vous estimez le projet de "nouveau bâtiment luxueux et ostentatoire". La CCLD souligne qu'actuellement elle loue une villa dans laquelle 3 agents doivent travailler dans la salle à manger, deux dans un bungalow loué en sus et 2 autres dans la salle de réunions.

Vous demandez, sans les citer, s'il est bien utile de s'engager sur les autres projets. Les autres projets à ce jour sont, une crèche à VILLELAURE et une maison des jeunes prévue pour accueillir la CAF, le centre médico-social, la mission locale et un point info jeunesse.

Vous insinuez que des membres du bureau de la CCLD seraient hostiles à certains projets.

Pour la déchetterie, les décisions ont été prises à l'unanimité des représentants élus pas les communes.

Vous indiquez encore la CCLD vous traiterait par le plus grand mépris et ne vous associerait pas aux débats. Nous vous rappelons que nous avons répondu à l'intégralité des 20 courriers reçus, que sur ces 20 courriers, 6 présentaient une demande de rendez-vous qui a systématiquement été honorée.

La CCLD est ouverte l'organisation de tout rendez-vous d'informations sur la déchetterie et les autres projets et peut être jointe aux coordonnées suivantes :

Communauté de Communes Luberon Durance

Chemin de l'Ourgouse

Quartier Péliboux

84240 La Tour d'Aigues

04.90.07.48.12 - Fax 04.90.07.53.52 (email : service_déchets@ccld.fr)

Vous affirmez que certains projet ne respectent pas les règles. Nous vous demandons de supprimer cette affirmation qui n'est d'ailleurs appuyée d'aucune explication.

Les élus rappellent qu'à l'instar de vos adhérents, ils sont eux-aussi de "bonne foi, honnêtes", et prennent souvent sur leur temps libre.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------













 






















Comments