Edito du Président Octobre 2013

    Bonjour mes Amis,

    VDA Nature reprend de la voix après la rentrée des vacances d'été. 

    Avant de revenir sur le sujet principal de la déchetterie je voudrais attirer votre attention sur un événement qui s’est produit en début du mois de septembre. J’emmène mes enfants chaque vendredi matin à l’école, je retourne les chercher le soir. Pour ce faire il me faut traverser LA TOUR. Le trafic le matin est toujours un peu difficile mais on traversait par le passé le village en quelques minutes y compris lorsqu’un Bus de transport scolaire était présent. La réalité des faits de septembre était tout autre. Les voitures venant du nord du village et celles venant du Sud étaient tout simplement à l’arrêt autour de 08h00 et au-delà mais aussi entre 16H30 et près de 18H00. Alors on vous dira qu’il s’agit d’une situation transitoire car tout simplement notre très belle église est en réfection et des échafaudages réduisent la largeur d’une rue qui est déjà trop exiguë pour accueillir le trafic matinal Nord Sud de la CTSL (c’est le nouveau nom de la CCLD) et Sud Nord le soir.

    Outre le fait que les échafaudages ont été bien placés et qu’ils ne réduisent pas tant que cela la largeur de la voie, j’attire votre attention sur le fait qu’ajouter à ce trafic déjà très important les camions de transport de la future déchetterie que la CTSL prévoit de créer portera le trafic à un niveau d’engorgement tels que le village sera bloqué. Les projets de détournement du trafic n’y changeront rien. Les faits, qui sont têtus, font la démonstration de la justesse de nos arguments.

 

    Evènements des derniers mois :

2013 est une année clé pour notre combat contre ce projet inutile, économiquement et écologiquement dispendieux.

En effet la CTSL a engagé un certain nombre d’actions qui visent à matérialiser ce projet, en figer les contours et à lancer les procédures permettant la réalisation de cette déchetterie et ce quelque soit l’avis des habitants de la CTSL (une pétition de près de 2000 signatures, 4 Associations unis contre ce projet, une population de plus en plus inquiète) :

  • Fin 2012 et début 2013,

         La Mairie de LA TOUR d’AIGUES décide d’organiser des réunions de quartier pour informer les habitants de LA TOUR mais aussi pour les entendre (M. le Maire aurait été bien inspiré de s’y prendre bien avant. (Il aurait alors pu mesurer l’impopularité de son projet de déchetterie). Après chacune de ces réunions, un compte rendu est publié et envoyé entre autre aux participants. Plusieurs personnes ou groupe de personnes ont été scandalisées de voir leur propos déformés, de mesurer dans les comptes rendus une grande différence entre ce qui s’est dit et ce qui a été rapporté dans le rapport. Notamment pour ce qui concerne le projet de déchetterie qui est alors présenté comme étant accueilli favorablement par les participants. Plusieurs personnes, choquées par le procédé, ont décidé de protester par l’envoie de courrier AR demandant entre autre que certains compte rendus soient réécrits qu’ils soient ensuite ré-envoyés aux participants. La Mairie ne l’a pas fait, elle n’a ensuite plus rédigé de compte rendu. Je vous laisse juge du procédé et de la position de la Mairie.

  • Le 10 janvier 2013 

        La CTSL organise une réunion de présentation de son projet aux associations. Cette réunion n’avait pas pour but l’organisation d’un débat mais une présentation du projet aux Associations opposantes. Jamais il n’a été demandé aux Associations de présenter leur idées, leurs contre propositions. C’est un point très important car la CTSL s’appuie sur cette réunion pour dire qu’un débat contradictoire a été organisé, que les Associations ont fait part de leurs propositions, que des comparaisons ont eu lieu, etc… Ceci est parfaitement faux. Nous n’aurons aucune difficulté à en apporter la preuve. La CTSL a d’ailleurs fait très attention à faire dûment signer chacun des présents à cette réunion. Elle a précisément recensé l’ensemble des participants. Elle a ensuite pris en note l’ensemble des débats utilisant pour se faire un Sténographe et il y a fort à parier que ce dernier soit un Sténographe Officiel. Pourquoi y mettre tant de soin ? L’objectif est ici uniquement procédurier, légal. La CTSL veut pouvoir démontrer en son temps qu’elle a parfaitement bien fait son travail…Nous disposons de notre côté d’un enregistrement audio vidéo de l’ensemble de cette manifestation….

  •  Le 1er Février 2013

        La CTSL organise à grand renfort de moyens une présentation au public du projet de déchetterie. Là encore nous avons pu constater que la CTSL a fait la présentation de son projet de façon unilatérale, les représentants et membres des Associations n’ont pas ou peu eu la parole. Une personne, a même dénoncé ce qu’il a appelé « de la propagande ». La volonté de cette réunion était de marquer les esprits et de bien montrer qu’il ne serait pas possible de s’opposer à ce projet.

Les Associations ont proposé qu’une présentation soit projetée qui reprend l’ensemble de nos propositions. M. Fabre nous a répondu que c’était sa réunion, qu’il y projettera son projet et que si nous voulions présenter nos propositions, nous n’avions qu’à organiser notre propre réunion… Même le Parc du Luberon – représenté par M. BOUEDEC – a apporté son soutien à ce projet n’hésitant pas à cette occasion à mettre en avant de nombreuses contre vérités, prenant un soin tout particulier à faire la démonstration du fait que la dechrterie de Pertuis n’est plus une solution utilisable dans le futur pour la CTSL. Assertion totalement fausse dont il porte la responsabilité. 

Il a par, ailleurs, souligné à juste titre cette fois et c’est important, qu’aucun autre projet, aucune autre solution ne lui avait été proposée par la CTSL. On retrouve bien là la façon de faire des dirigeants de la CTSL…

  • Le 09 Février 2013

        Dans le cadre des réunions de quartier de la Mairie, la réunion de quartier du Revest est mise en place et plus d’une quinzaine de personnes de la Mairie de LA TOUR reçoivent les 14 habitants du Revest qui sont présents. Il faut dire que M. le Maire et ses Adjoints présents n’ont pas oublié que c’est sur le territoire du Revest que la CTSL souhaite installer son projet de déchetterie. Après la présentation des actions et projets portés par la Mairie, s’engage une discussion sur le projet de déchetterie. Devant de nombreux témoins, M. Le Maire et M. le Président de la CTSL – Paul Fabre, s’engagent à la demande de VDA Nature à ce que des tables rondes soient organisées rapidement qui puissent donner de la matérialité aux contre-propositions des Associations. M. le Maire et M. le Président de la CTSL s’engagent à ce que le projet le plus performant écologiquement et économiquement soit retenu. Nous attendons toujours que ces tables rondes soient organisées.

  • Le 8 Mars 2013

    Nous sommes reçus par Monsieur Jean-Louis JOSEPH – Président du Parc du Luberon – à notre demande. Ce dernier finit par se rendre en parti à nos arguments et nous promet la mise en place à court terme et dans les locaux du Parc du Lubéron d’une réunion visant à comparer les différentes propositions. M. JL JOSEPH reconnait que le Parc n’a qu’un avis consultatif dans cette affaire.

  • le 08 Avril 2013
      A notre grande surprise nous recevons une lettre AR de la Sous-Préfecture nous conviant à une réunion dans ses locaux en présence des représentants des collectivités locales (Mairie, Communauté de communes) mais aussi des Associations opposantes représentant la population de la CTSL. Nous avons déjà relaté en détail ce qui s’est dit et passé pendant cette réunion. Nous répétons que là encore M. le Maire de LA TOUR D’AIGUES et M. le Président de la CTSL se sont engagés à ce que les tables rondes soient mises en place rapidement pour comparer les différents projets. Nous n’avons pas entendu les Maires de MIRABEAU, de LA BASTIDE DES JOURDANS, de LA MOTTE D’AIGUES s’opposer à cette idée mais bien au contraire l’accepter.
  • Le 16 Juillet 2013 
    Nous recevons une lettre du cabinet d’Avocat ADAMAS de Lyon qui nous informe que la CTSL et la Mairie de LA TOUR D’AIGUES ne souhaitent pas organiser ces tables rondes….


    Conclusion :

M. JF Lovisolo, Maire de LA TOUR D’AIGUES, garant du débat démocratique dans son village, n’a pas tenu ses engagements. 

A deux reprises il s’est engagé devant témoins à ce que des tables rondes soient organisées. Il s’y oppose maintenant fermement, ne laissant aucune possibilité aux porte-paroles d'une partie importante de sa population d’exprimer leur point de vue, de faire valoir leurs idées. C’est un affront aux valeurs de notre république. C'est un refus d'écouter et prendre en compte des solutions alternatives que nous voulons proposer.

En s’opposant maintenant à la mise en place des tables rondes, M. Fabre (Adjoint au Maire de la Tour d’Aigues & Président de la CTSL,) représentant les Maires de sa communauté de communes et par la même les habitants de la CTSL, nie la très forte opposition à ce projet, il refuse de fait lui aussi qu’un débat contradictoire soit organisé.

Messieurs les Maires de la CTSL qui étaient présents lors de la réunion à la sous-préfecture ne réagissent pas à la décision de la CTSL et de la Mairie de LA TOUR, ils soutiennent donc de fait le refus du débat démocratique.

M. JOSEPH, Président du PARC du LUBERON, Maire de LA BASTIDONNE, qui s’est engagé à organiser une réunion de comparaison des projets dans les locaux du parc, ne réagit pas à nos demandes de mise en place de cette réunion. Il ne réagit pas non plus au refus de la CTSL d’organiser les tables rondes de comparaison des projets.  Il nie de fait l’opposition au projet et refuse à ses concitoyens mais aussi aux opposants au projet de déchetterie la possibilité de faire valoir leurs idées mais aussi et surtout de se faire entendre. Il s’oppose enfin dans les faits à ce que les habitants du Parc puissent avoir la certitude que l’ensemble des propositions aient été étudiées, que le meilleur projet du point de vue du Parc soit choisi.

En Mars 2014 le rendez-vous des élections municipales va avoir lieu. Nous invitons l’ensemble des habitants de la CTSL à bien relire ce qui est écrit dans nos éditos, à bien comprendre ce qui se joue ici. En effet au-delà de ce projet de déchetterie ce sont les valeurs fondamentales de notre démocratie qui ne sont pas respectées. C’est la voix des concitoyens de la CTSL qui est passée sous silence. Nos représentants doivent comprendre qu’ils ne sont pas élus pour promouvoir leurs décisions, pour imposer leurs projets. Ils ne sont élus que pour porter les décisions des citoyens qu’ils représentent. Les urnes nous permettront de le leur rappeler.

VDA Nature s’est engagée à rester une Association apolitique. Son Président ne s’engagera donc dans aucune liste pour bien marquer cet ancrage apolitique. Nous appellerons en revanche à voter contre les candidats qui supporteront ce projet  inutile, économiquement et écologiquement dispendieux. Nous irons à la rencontre des habitants de la CTSL dans chacun des Villages de la CTSL, nous distribuerons des documents, nous participerons de façon active à chaque réunion, à chaque débat de façon à bien faire comprendre qu’on ne peut pas nier la parole des habitants de la CTSL.

Nos élus feraient bien de se souvenir de la dernière Législative. M. LOVISOLO a reconnu avoir perdu entre autre du fait de l’appel de VDA Nature à voter pour le candidat qui s’oppose à la déchetterie. Les électeurs nous ont entendu....

A très bientôt.

Merci pour votre engagement et votre soutien.

Hervé JASPARD – Président


Ċ
valle d'aigues nature vdanature,
12 nov. 2013 à 10:17
Comments