Edito du Président NOVEMBRE 2014

Les leçons du Barrage de Sivens

Cher Amis,

Vous avez suivi par voie de presse les déroulements de l'affaire du Barrage de Sivens. Au delà de la tragédie regrettable qui entache ce mauvais projet de la mort d'un jeune homme, J'aimerai vous faire part d'un certains nombres de points qui me fait penser à notre opposition au projet de déchetterie de la CTSL.

En effet à Sivens comme à la CTSL, les pouvoirs publics n'ont écouté qu'un petit nombre pour lancer ce projet. Jamais la population dans son ensemble a été approchée.
Dans ce projet comme à la CTSL, les autorités ont rempli leur devoir d'information (réunion d'information, enquêtes publiques, ....) mais jamais les populations n'ont été entendues.
Dans ce projet aujourd'hui Mme. Le Ministre de l'Ecologie - Ségolène ROYALE et le Conseillé Spécial de notre Président - Nicolas HULOT - ont fait par voie de presse l'état d'un système décisionnaires des collectivités locales qui imposent des projets plutôt que de les faire émerger.
Dans ce projet comme à la CTSL, les autorités locales, Maires, Préfet, Président de Communauté de Commune et Conseil Général sont sourds à nos demandes et malgré la très forte opposition cherchent à passer en force.

Il n'en ira pas de SIVENS comme de ce projet inutile de déchetterie porté par la CTSL. Nous n'accepterons pas que le projet démarre. Nous n'accepterons pas que la CTSL cherche à faire avancer les travaux alors que les recours ne sont pas tous purgés. Nous nous sommes entourés des meilleurs Conseil et Experts. Nous ne laisserons pas faire.

Vous nous entendez peu ces derniers temps mais sachez que nous travaillons et que nous sommes particulièrement actifs.

Les Maires de la CTSL ne veulent pas entendre que les temps ont changé. Ils ne veulent pas entendre que notre territoire national est en pleine restructuration. Ils ne veulent pas entendre la cours des comptes lorsqu'elle pointe du doigt les énormes augmentations de dépenses des collectivités locales. Elle ne veulent pas entendre que notre Président de la République va faire passer une loi visant à ce que les intercommunalités aient des effectifs minimum supérieurs à 20.000 personnes. Les Dirigeants de la CTSL ne voient même pas que des villages de la CTSL veulent faire ce-cession et quitter le CTSL pour de plus grands ensemble ou à tout le moins des ensembles où ils seront mieux entendus. Ils n'écoutent plus, ils imposent.

Et bien nous saurons nous faire entendre. Nous saurons leur faire entendre la loi et l'absurdité de leur projet.

A très bientôt. Le combat continue.

Hervé JASPARD
Président.
Comments