Edito du Président JANVIER 2013

Mes très chers Amis,


Toute l’équipe de VDA Nature vous souhaite une Bonne Année 2013.

Que Santé, Bonheur et Prospérité accompagnent chacun de vos pas.

Nous voulons ici remercier tous les soutiens, les initiatives individuelles, toutes les actions qui font que nous sommes entendus par certains de nos élus, tandis que d'autres nous semblent de plus en plus loin des préoccupations de leurs concitoyens. Il faut aussi remercier en particulier ceux des Élus qui nous soutiennent mais aussi les Dirigeants et Responsables de la Communauté de Communes Luberon Durance. Il ne faut pas oublier les Conseillers Municipaux de toutes les Communes qui nous apportent soutien et information. Ils prennent des positions claires sur ce projet très impopulaire, qu’ils en soient tous remerciés.

 2012 fut une grande année. En effet comme nous l’avions annoncé, VDA Nature a su se faire entendre et prendre une place prépondérante dans le débat politique local. M. Lovisolo, fervent soutien de ce coûteux et inutile projet de déchetterie, a perdu les élections législatives. M. le Député Julien AUBERT, qui au contraire nous a apporté son soutien a été élu. A certains d'en tirer leurs conclusions.

 2013 sera l’année de la confrontation. Car n'en doutez pas, la CCLD va continuer à faire avancer son projet malgré les oppositions affirmées, et en dépit de la révélation de ses mensonges et de la découverte et l'exposition au grand jour de ses manipulations, indifférente à l’inutilité économique de ce projet. Il nous faudra donc être plus forts encore et plus déterminés. 2013 sera fort probablement l’année qui nous verra porter notre combat sur le terrain judiciaire, j’aurai l’occasion d’y revenir dans les prochains éditos.

VDA Nature peut compter sur sa force d’opposition :

Plus de 200 adhérents, le soutien actif et officiel de 4 Associations qui porte le nombre des opposants adhérents à près de 2000 personnes, une pétition qui regroupe près de 1500 signatures.

Enfin préparons 2014 qui devrait être l’année de la délivrance ! 2014 devra sonner le glas d’un système politique, dont la majorité des Tourains et de leurs voisins des villages de la CCLD sont lassés ! 2014 sera l’année qui verra la mise en place dans la CCLD, comme dans les autres Communautés de Communes d’un nouveau mode électoral basé sur la démocratie. Nous veillerons à sa bonne application. Et c’est alors à l’occasion de l’alternance des équipes municipales que nous donnerons définitivement le coup de grâce à ce projet de déchetterie mais aussi aux pratiques de gabegie dans laquelle la CCLD se vautre.

Vous vous en souviendrez, nous invitons régulièrement Sachants et Elus à prendre la Parole sur notre site. Il nous a paru essentiel d'inviter notre Député de la 5ème circonscription du Vaucluse, Julien AUBERT dont nous apprécions la constance dans ses prises de position.

En effet ce dernier ne revient pas sur ses engagements, il n’en démord pas et continue à nous apporter son soutien contre ce projet.

Hervé JASPARD


"Protection de la nature et développement économique sont les deux mêmes facettes d’une politique territoriale responsable. La cinquième circonscription illustre parfaitement cette problématique, avec la nécessaire obligation, pour le politique, de penser le Vaucluse de demain mais aussi d’être en mesure de léguer à nos enfants une terre saine. Comme le dit Antoine de Saint-Exupery : «  Nous n'héritons pas de la terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants. »

L’exemple du canton de Pertuis est de ce point de vue-ci éclairant. Canton dédié au vin, « fruit de la vigne et du travail des hommes », son économie est confrontée aux mêmes impératifs de compétition que n’importe quelle industrie, mais avec toujours une responsabilité écrasante : le viticulteur n’est pas un entrepreneur comme les autres, il est aussi le gardien d’un paysage immuable et le premier responsable de l’écosystème, bien avant les écologistes de salon.

Roger Pellenc, grand entrepreneur talentueux devenu maire de la ville-centre du canton, s’est lancé dans un difficile exercice d’investissement tous azimuts pour permettre à sa ville natale d’attirer de nouvelles entreprises, des emplois, et garder sa vitalité. Ce dynamisme permettra à Pertuis de devenir la locomotive de toutes les petites communes environnantes, dont nous savons qu’elles constituent le bassin économique naturel. Si elles le souhaitent.

En tant que député, j’ai le privilège de pouvoir regarder ce qui se fait en matière de développement économique dans chaque « vallée close » et de repérer les « bonnes pratiques ». J’en retire pour l’instant une conviction : le développement territorial équilibré nécessite du respect pour le territoire et ses traditions, de l’audace dans l’innovation et surtout un certain pragmatisme dans l’action publique.

Je souhaite accompagner le développement du canton de Pertuis en appuyant les démarches d’ouverture sur sa région et sur le monde. Prolongement naturel du bassin des Bouches-du-Rhône, le canton ne doit pas se replier sur lui-même, coincé entre l’expansionnisme aixois, qui va jusqu’à Pertuis, et le reste du Vaucluse. Sortir du complexe d’Astérix, c’est éviter d’organiser la communauté de communes Luberon-Durance en « république indépendante », coupée de son axe de développement naturel.

Ce pragmatisme, je l’appliquerai à d’autres dossiers sensibles comme le gaz de schiste : comme Michel Rocard, je considère que si les techniques d’exploration deviennent inoffensives pour l’environnement, il faudra organiser un débat national sur son exploitation. Le pragmatisme, c’est considérer aussi que l’application maximaliste du principe de précaution devrait tous nous inciter à marcher à pied et ne boire que de l’eau.

Je connais les sujets de combat qui font le dynamisme de votre association. Je partage votre scepticisme sur l'intérêt du projet de déchetterie à la Tour d'Aigues, dans la mesure où la ville de Pertuis offre d'utiliser la sienne, qui est sous-utilisée. Je crois que vous avez le mérite, vous aussi, de vous battre pour une certaine conception du vivre-ensemble et pour une certaine qualité du débat politique cantonal."

 

Julien AUBERT

Député de Vaucluse



Venez partager vos commentaires sur notre nouvelle page Facebook :https://www.facebook.com/VdaNature






































Comments